La plus grande reserve de petrole au monde

La plus grande reserve de petrole au monde

Bien que les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite figurent en tête du classement des plus grands pays producteurs de pétrole, ils sont loin d'être les détenteurs de la plus grande réserve de pétrole au monde. En effet, celle-ci se trouve au Venezuela, un assez modeste producteur d'hydrocarbures situé en dixième place du classement. Cet article vous dévoile tous les détails sur cette immense réserve pétrolière sud-américaine.

D'importants gisements de pétrole lourd

Le Venezuela possède plus de 17 % des réserves pétrolières prouvées dans le monde entier. Il est suivi par l'Arabie Saoudite avec 15,7 %, le Canada avec 10,1 %, l'Iran avec 9,3 % et l'Irak avec 8,4 %. Les hydrocarbures exploités dans le pays se présentent sous la forme d'un produit lourd accompagné de sables bitumineux. Ils sont produits plus facilement que le pétrole conventionnel, mais se trouvent à plusieurs mètres de profondeur, ce qui les rend difficiles à extraire.

Ces réserves non-conventionnelles d'or noir au Venezuela s'élèvent à 1 200 milliards de barils. C'est dans la Ceinture de l'Orénoque que se trouve la majorité des sites d'exploitation. Plus de 200 ans de réserve de pétrole caractérise la richesse pétrolière du pays, mais cela ne l'empêche pas de sombrer dans la crise économique. Les multiples agitations politiques du pays impactent négativement sur la production et l'exploitation du pétrole et rendent instable l'économie vénézuélienne.

L'exploitation de la réserve d'or noir

La grande réserve de la Ceinture d'Orénoque s'étend sur les Etats d'Anzoategui, de Guarico et de Monagas. 17 % du produit lourd et extra-lourd, constituant à peu près 514 milliards de barils, est exploitable. La fabrication de pétrole brut plus léger repose sur l'importation de carburants légers et du naphta, un type de pétrole distillé. Ces derniers, mélangés à du pétrole brut, rendent celui-ci utilisable.

La production de pétrole brut léger a été prise en charge par la compagnie nationale de production pétrolière ou PDVSA. Le pays se bat encore actuellement pour obtenir la reconnaissance de l'OPEP en ce qui concerne son potentiel en matière d'exploitation et de production pétrolière. D'ailleurs, le gouvernement vénézuélien collabore activement avec de nombreux investisseurs sur les projets communs d'exploitation et de raffinage puisque les coûts importants du traitement du pétrole sont extrêmement importants. Sur le plan de la production, le Venezuela reste donc en retrait par rapport aux Etats-Unis et à l'Arabie saoudite.

Les prévisions de production

Le 16 septembre 2011, le gouvernement vénézuélien a décidé de miser sur la seule exploitation d'or noir de la Ceinture de l'Orénoque pour faire avancer la production nationale. La plus grande réserve de pétrole au monde peut encore avoir la place qu'elle mérite à l'échelle internationale bien que les efforts déployés jusque-là par le gouvernement vénézuélien n'aient pas encore porté leurs fruits.

Le pays produit 4 à 5 fois moins de pétrole que les Etats-Unis et peine à augmenter sa capacité de production malgré la participation de différents acteurs pétroliers. Des compagnies pétrolières indépendantes, telles que Philia, investissent dans le traitement de matières lourdes en proposant de nouveaux produits pour alléger le pétrole brut. L'une de ses filiales, Philia Trading, intervient dans le domaine de la commercialisation du naphta. A noter que Philia est un acteur pétrolier qui œuvre à l'échelle nationale et qui approvisionne certains pays d'Amérique du Sud en raffineries.